Rencontre #10 Chambéry – Y a pas que le travail dans la vie ! Retours sur la soirée horizontale.

Ce jeudi 25 octobre 2018, une vingtaine de membres d’EUDEC France a vécu une grande première dans l’association : une soirée horizontale. Mais quel est donc ce concept inédit et à quoi ressemble-t-il ?

Imaginez une pièce recouverte de matelas, plaids et coussins, avec un espace mini bar (composé de breuvages et de chocolats), un espace jeux de société, un espace massage… et surtout, où la bipédie est interdite ! Ramper, marcher à quatre pattes, se dandiner, rouler… ces modes de déplacement rarement utilisés y sont explorés en toute liberté.

horizontale1

A l’origine de cette démarche, déjà, il y a la fatigue des organisatrices, Emmanuelle et Marie. Qui ont donc cherché à ce que la soirée réponde à leurs besoins.

Ensuite, il y a les valeurs de l’association : EUDEC France est une organisation avec une gouvernance partagée, qui promeut la liberté individuelle et l’égalité entre ses membres. Quoi de mieux que d’explorer l’horizontalité jusque dans les corps, pour véritablement ancrer nos valeurs dans le réel ?

Enfin, l’interdiction de la bipédie (déplacement avec deux pieds) nous conduit à la gastéropodie (déplacement avec le ventre). Le symbole en est l’escargot, qui est également le symbole de la décroissance, de la lenteur, de la slow-life. Une belle illustration de la transition sociétale à laquelle notre organisation participe !

Vautrage sur coussins et massage des orteils ont ainsi cohabité avec discussions passionnées et grignotage de chocolat. Un grand jeu collectif a permis d’insuffler de la dynamique : tour à tour, chacun.e s’est laissé porter à travers la pièce par les mains des membres du groupe, allongés les uns à côté des autres. L’occasion de pratiquer ensemble la cohésion et la confiance.

horizontale2

Mais laissons sans tarder la parole aux participant.e.s, afin qu’iels nous partagent leurs ressentis après cette expérience :

Claire (Besson) – C’était super chouette !! Ca m’a permis de vivre de l’horizontalité, de la proximité. Ca a amené des situations qu’on aurait pas pu vivre en vertical. Par exemple, une bataille de pieds. T’as déjà essayé de faire ça debout ?! Le seul hic, c’est qu’à un moment je suis restée enfermée dehors, du coup j’ai raté le jeu.

Pierre-André – Cette soirée ? Ah c’est ouf ! Avec mon groupe de potes on avait pensé à faire ce genre de soirées inhabituelles, mais on ne se donne jamais l’espace et le temps pour le faire. Je m’attendais à une soirée classique avec beaucoup d’animations. C’était la surprise. Et la rhétorique de présentation de la soirée m’a vraiment ému, j’ai pleuré plusieurs fois (rires).

Marie (co-organisatrice de la soirée) – J’avais un peu d’appréhension. Est-ce que ça va être bien reçu ? Mais j’avais l’intuition que ça pouvait répondre à pas mal de besoins, dont les miens ! J’adore la surprise et les risques ! J’adore le petit truc de « est-ce que ça va passer ou pas ? Comment vont réagir les gens ? » J’ai aussi beaucoup aimé le jeu, c’était excitant et enthousiasmant. Je pense que cette soirée a créé une dynamique conviviale et chaleureuse, qui va être soutenante pour notre travail de ce week-end.

horizontale3

Baptiste – Ca faisait 5 minutes que j’étais arrivé et c’était déjà n’importe quoi ! C’était super ! Ca a désacralisé le gros week-end de travail auquel je m’attendais. Ca a réussi à me mettre à l’aise en moins de 30 secondes et demi, alors que c’était mes premières rencontres EUDEC France. Quand j’ai vu le mini bar, mon sang n’a fait qu’un tour : si j’avais organisé ça chez moi, j’en aurais jamais mis ! C’est une preuve de confiance envers les participants [NDLR : à cause du risque de tâcher les matelas]. J’ai un petit regret, c’est que je n’ai pas joué à des jeux de société, alors qu’il y en avait.

Raphaëlle – Beaucoup d’émotions, de rires, de partages, de confidences. Des gens que t’as déjà vu 5 fois, tu les redécouvres plus intimement. J’ai adoré voir comment, sans gêne ni tabou, les gens se font des massages et des câlins, sans aucun jugement, juste des amis qui se relaxent. J’ai beaucoup aimé la complémentarité du calme et du fait qu’on rigole, on partage des choses entre nous. Quelqu’un a dit ce matin « c’est fou, comment les gens sont créatifs pour répondre à leurs besoins et ensuite ils partagent avec tout le monde ! »

Sabrina – La soirée était très bien, je me suis sentie détendue et à mon aise. J’ai bien aimé le fait que plusieurs activités soient possibles. J’ai joué aux jeux, j’ai discuté pour mieux connaître les gens, j’ai été massée. Un moment j’étais allongée et ça sentait une drôle d’odeur : j’avais les pieds de quelqu’un au dessus de la tête ! Pendant le jeu collectif j’ai beaucoup rigolé, et c’est rare ! Il y en a qui n’étaient pas spécialement à l’aise avec leur corps, à l’idée de se faire porter, et ça allait. Il y avait un bon esprit, pas de jugement ni de moqueries.

Ghislaine – J’ai adoré le concept de soirée allongée, j’ai trouvé que ça resserrait très fort les liens. On ne s’ennuie pas une seconde, on est très proches les uns des autres. J’ai beaucoup aimé le jeu où l’on se portait avec les mains, avec nos têtes collées. Qu’est-ce que c’était drôle ! De se sentir tellement proches, même physiquement des autres, c’est un moment fort. Et franchement, c’est ça qui fait que je suis dans EUDEC France : ces moments où on se sent tous en synergie. Hier quand je me suis couchée je me suis dit « voilà pourquoi je suis ici aussi ». Quand je viens à EUDEC France je me sens comme dans une famille de cœur. Vraiment merci les filles !!!


Rédaction & propos recueillis par Emmanuelle

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s