Portraits – La vieillesse dans EUDEC France

Depuis deux ans, je participe activement, dans la mesure de mes possibilités, à une toute fraîche association, EUDEC France, jeune branche d’EUDEC Europe. J’y ai retrouvé une raison de vivre et l’entourage de toutes ces petites personnes qui n’ont pas connu le XXème siècle a revigoré mes articulations rouillées, a décoincé mes artères crispées sur de longues années d’ennui mortel…

Leur fréquentation m’a rajeunie. Je m’y suis sentie pleinement acceptée, malgré le handicap de ma naissance dans les années 80. J’ai même été convaincue à « énergétiser » (sic) un rôle ! Ce qui est merveilleux, c’est la facilité qu’ils ont eu à faire de moi leur amie…

En tant qu’aïeule, je dois dire que j’ai bénéficié de mon expérience, que j’ai pu mettre à disposition d’un groupe très ouvert : le fait d’avoir déjà exercé plusieurs emplois, d’avoir vécu à la fois la création, l’ouverture et la fermeture d’une école démocratique ( !), et d’être mère de famille, m’a permis d’avoir une place soutenante auprès de cette nouvelle génération plein d’enthousiasme pour révolutionner l’éducation. Peut-être cela a-t-il dans une certaine mesure servi ma légitimité dans l’association.
J’ai pu y rencontrer quelques autres personnes de mon âge avec lesquelles j’ai sympathisées et qui ont accepté de témoigner !


6322121246_f4709b407b_zGermaine (née dans les années 80)

J’ai été particulièrement vexée par l’organisation d’une contre soirée spéciale « moins de 25 ans ». Ils nous ont plantées à minuit pour se retrouver entre eux (ils ont dû croire qu’on allait se coucher). J’ai dû me résoudre à aller boire une camomille.


2805283519_1dcd8fe5e6_z

Bernadette (née dans les années 80)

Je ne peux cacher la peine que j’ai ressentie à le lecture d’un article rédigée par l’un de ces blancs becs : il y parlait essentiellement (en mélangeant sans complexe les « il » et les « elle ») d’études secondaires et de projection vers un avenir que je ne connaitrais sans doute pas… Je me suis sentie exclue et périmée.


7089556303_13b96858ee_z

Siméon (âge inconnu)

Du haut de ma longue barbe qui témoigne autant de mon âge canonique que de mon évidente sagesse, je contemple avec bienveillance et amusement ces petits jeunes qui croient réinventer le monde alors qu’ils/elles n’ont connu ni Mitterrand ni même Chirac. Qui a inventé internet ? Est-ce que c’est eux ?? Qui a inventé les téléphones portables ?! C’est nous ! Mais enfin, c’est bien de se creuser la cervelle – pendant ce temps là, au moins, ils ne font pas de conneries.

 


Article de Marie N.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s